Le Défi de l’homéopathie

Chaque semaine à la Clinique MICH de Montréal, et lors de chaque mission à la Clinique MICH-HTSF au Honduras, nos homéopathes et stagiaires sont témoins de la célébration d’une santé retrouvée par l’expérience de l’homéopathie, tel que le sont nos pairs et collègues dans des hôpitaux homéopathiques et cliniques homéopathiques ailleurs dans le monde. Un exemple de cela est la International Homeopathic Research Conference à Rome où plus de 250 scientifiques de 39 pays se rencontrent pour partager les résultats les plus récents en recherche homéopathique. Pour en savoir plus, visitez le site du HRI.

Cosmic Swirl 2 -246x229
Deep Dive: Sven Geier

Cependant, les détracteurs de l’homéopathie (la plupart d’entre eux ayant des conflits d’intérêts) continuent de tenter de réfuter ses résultats, en dépit de plus de 200 ans de preuves internationales médicalement vérifiables soutenant son efficacité. Pourquoi?

Laissant les raisons économiques et politiques de côté, la question n’est pas avec l’homéopathie; elle est avec nous. Nous, individuellement et collectivement, sommes incapables de reconnaître nos hypothèses et préjugés sur le monde physique, sur la vie et sur la conscience. La physique tente depuis plus de cent ans de nous dire quelque chose et nous ne pouvons simplement pas l’entendre.

Pourquoi ne comprenons-nous pas?

Notre société se base sur une métaphysique matérialiste qui imprègne tous les domaines de l’activité humaine, même la psychologie, la spiritualité et la religion, où la pensée, les émotions, les états mentaux, la méditation et l’extase spirituelle sont réduits à de la “chimie”. Notre société, y compris ceux qui sont responsables de nos soins de santé, envisage les médicaments (naturellement ou artificiellement dérivés) comme la seule solution viable à la détresse et aux défis d’ordres physique, émotionnel, spirituel et psychologique, supposant ainsi que nous ne sommes rien de plus que nos constituants matériels, physiques et chimiques.

La grande faiblesse de la science est son incapacité à inclure toute expérience: la pensée, l’imagination, le sens, la vie et l’expérience elle-même. Ces sujets ne peuvent pas entrer dans les critères objectifs requis dans les «méthodes scientifiques” actuelles et de ce fait sont exclus du monde que la science présente. La science, dans ses efforts pour être purement objective, continue de nier toute subjectivité, alors que celle-ci est au cœur de l’expérience, de l’étude, de la connaissance et de la recherche. La physique quantique a démontré que notre image du monde est incomplète si nous ne prenons pas en compte le point de vue subjectif.

La Grande Faiblesse de la civilisation occidentale

La science occidentale actuelle est l’étude du monde matériel, avec l’hypothèse que la matière est la base de la réalité, i.e. que seule la matière est réelle, MALGRÉ le fait que la physique a prouvé, il y a de cela plus d’un siècle, que le monde physique n’est pas le fondement ultime de la réalité.

Aussi utile que puissent avoir été les hypothèses matérialistes newtonienne des années 1700 pour prédire comment des objets matériels interagissent les uns avec les autres afin de manipuler la matière et de développer des outils, la perspective mécanique se frappe à ses propres limites. Elle ne s’applique qu’à l’ordre de grandeur qui concerne l’humain, et non au très grand ni au très petit, et ni aux processus vitaux. Nos outils mécaniques ont évolué vers un support électronique, nécessitant une nouvelle physique et la métaphysique afin d’expliquer leur fonctionnement. La technologie sous-jacente à votre ordinateur, votre téléphone portable, votre télévision, et presque tous les appareils que vous possédez, nécessite la perspective de la physique quantique pour être comprise. Cette perspective, si elle est bien comprise, se révèle être une perspective basée sur une compréhension non matérielle de la réalité.

La science continue d’essayer d’ignorer la conscience dans son étude du monde physique et de la vie, mais les découvertes qui ont changé nos vies et créé l’ère électronique de communication micro-ondes, de satellites et de GPS implique une vision du monde qui inclut la conscience non seulement en tant que facteur, mais en tant que base du monde physique.

La métaphysique offerte par la physique quantique et la recherche de pointe la plus récente en biologie détient une vue riche, englobant à la fois la matière et le mystère, à la fois le monde matériel et la conscience.

Dans cette approche scientifique élargie, l’homéopathie est non seulement scientifique; elle est la médecine la plus avancée disponible pour l’humanité.

Le Véritable Problème

Le véritable problème est que l’homéopathie est au-delà de la portée du paradigme scientifique courant populaire. L’homéopathie est une médecine immatérielle qui exige vision du monde plus élargie que les croyances et hypothèses actuelles, afin d’être bien comprise et utilisée à sa pleine capacité. Elle nécessite un paradigme scientifique et une méthode scientifique qui peut s’étendre à l’immatériel, et l’acceptation qu’il existe une certaine dimension, un certain ordre, une certaine réalité qui sous-tend la dimension matérielle. C’est la méthode scientifique offerte par Samuel Hahnemann, le fondateur de l’homéopathie, une méthode dont la validité a été prouvée par des milliers de praticiens médicaux en pratique homéopathique.

Le Défi pour l’humanité

Ce n’est pas seulement l’homéopathie qui nécessite une vision élargie du monde. Nos hypothèses matérialistes nous mènent dans des conditions à partir desquelles nous ne pourrons pas survivre.

Nous devons transcender la notion que la matière est le terrain de la réalité et de l’existence.

Nous devons, au contraire, voir la matière comme quelque chose au sein de notre expérience consciente — voir à travers, au-delà et autour d’elle. Nous devons développer une relation vivante avec toute l’expérience de la vie.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les détracteurs de l’homéopathie sont si véhéments dans leur résistance. Homéopathie représente, implique et nécessite un changement de perspective du matériel à l’immatériel. Ce changement va provoquer une grande révolution psycho-socio-économique comme celle qui a été vécue avec l’acceptation des conclusions de Copernic que la Terre n’était pas le centre de l’univers. Cela aura une incidence sur le concept de soi, et remettra en question nos idées délirantes de supériorité.

Faire le changement

Au fil des ans, MICH a développé des exercices pratiques qui facilitent ce changement de conscience et de vision du monde. Ces exercices ont toujours été une partie obligatoire de la formation homéopathique MICH. MICH offrira ces exercices transformationnels au cours des fins de semaine expérientielles du Module 1 en 2016.

Ce module peut maintenant aussi être pris par intérêt personnel, pour le perfectionnement professionnel, ou au sein de notre programme complet d’accréditation. Cliquez ici pour en savoir plus sur les différents programmes de formation offerts.

Afin de rendre cette nouvelle réalité aussi accessible que possible et à autant de personnes que possible, MICH offre également pour un temps limité des ateliers d’une journée, ouverts au public et pour seulement 50 $. Ces ateliers sont conçus pour aider les gens à faire le changement de paradigme vers une vue unique de la réalité qui englobe à la fois la dimension physique et la réalité sous-jacente. Ils sont ouverts à tous, alors amenez vos amis et les membres de votre famille!

Cliquez ici pour en savoir plus sur notre prochaine série d’ateliers et la façon de vous inscrire.

[divider style=”hr-dotted-double”]

Judyann McNamara – ND, DHom, CCH

À l’origine une physicienne et chercheure biomédicale, Judyann a une pratique clinique depuis plus de 15 ans, donne des conférences depuis 1984 et a enseigné la physique, les sciences de la santé, l’homéopathie, le holisme et la spiritualité depuis 1975. Pour en savoir plus à propos de Judyann, visitez sa page de profil dans notre répertoire professionnel ou cliquez ici pour lire d’autre articles par Judyann.

Le Défi de l’homéopathie
Scroll to top